Le microcrédit a la côte

Le microcrédit a été développé afin de favoriser l’insertion des personnes en difficulté. Aussi, ce dernier sert, principalement, à financer une dépense permettant à l’emprunteur de conserver son activité professionnelle ou bien d’entrer en activité professionnelle. Il pourra, par exemple, s’agir du financement d’un véhicule permettant à l’emprunteur de se rendre sur son lieu de travail, ou bien du financement d’un projet professionnel comme la création d’une auto entreprise.

Qu’est-ce le microcrédit ?

Le microcrédit est un petit crédit dont le montant prêté se situe entre 3 000€ et 10 000€. Le micro crédit est octroyé aux personnes en situation de précarité et ne pouvant faire appel au crédit à la consommation au regard de leur situation financière (surendettement, enregistrement au fichier des mauvais payeurs de la Banque de France, situations professionnelles instables, faibles revenus, etc.).

Microcrédit : Réelle opportunité ou piège à éviter ?

L’efficacité du microcrédit à de nombreuses fois été contestée. En effet, ses taux sont, bien souvent, beaucoup plus élevés que les taux des crédits à la consommation traditionnels. En d’autres mots, les microcrédits comportent des taux d’intérêt élevés. Aussi, les emprunteurs pouvant prétendre au microcrédit devront, également, payer beaucoup plus cher le coût de leur crédit.

Pourquoi le microcrédit est-il plus cher que le crédit à la consommation traditionnel ? Les taux d’intérêt fixés à tout crédit, qu’il s’agisse d’un crédit à la consommation traditionnel ou d’un microcrédit, sont fixés en fonction du risque que prend l’emprunteur. Aussi, les taux des prêts effectués auprès des banques seront les moins élevés. En effet, la banque étudiera minutieusement votre dossier et vous accordera un prêt, seulement si votre profil ne laisse présager aucun retard de paiement, ni aucune difficulté financière. En cas de refus de la part de votre banque, les organismes de crédit traditionnel auront des critères d’acceptation plus flexibles et accepteront plus facilement votre demande. En contrepartie, les taux d’intérêt des crédits effectués auprès des organismes de crédit seront plus élevés que ceux des banques. Les organismes de crédit refusent, également, votre demande de crédit ? La dernière option sera le micro crédit. Ce dernier représente un prêt beaucoup plus risqué pour le prêteur. Aussi, les taux d’intérêt seront beaucoup plus élevés.

Toutefois, malgré les nombreux débats attachés au principe du microcrédit, ces bénéfices sont, également, indéniables. Les résultats sont là. Les statistiques montrent, par exemple, que sur 10 chômeurs qui ont déjà effectué un microcrédit dans le but d’obtenir un emploi, 8 à 9 d’entre eux seront toujours en activité 3 ans plus tard. Autre statistique positive, cette fois pour la création d’entreprise. En effet, grâce au microcrédit, 50 000 nouveaux projets voient le jour chaque année. Le danger restant que le projet tienne durablement et que le microcrédit ait été une dépense positive.

Prêt personnel sous forme de microcrédit se banalise

Le microcrédit a été créé dans le but de favoriser l’insertion professionnelle des personnes en difficulté. Toutefois, le prêt personnel sous forme de microcrédit se popularise. Le prêt personnel sous forme de microcrédit permettra aux personnes en difficulté financière, non pas seulement, d’accéder à un véhicule permettant d’accéder à leur insertion professionnelle, mais également, l’accès à d’autres biens et services permettant d’augmenter leur confort de vie. Aussi, le microcrédit pourra, dorénavant, permettre de financer, notamment les appareils de l’électroménager, ameublement, etc.

Cette forme d’emprunt du microcrédit ne représente, pour l’instant, qu’un cinquième des emprunts effectués sous le nom du microcrédit, mais ce dernier est en grande augmentation depuis ces dernières années. Ce type d’emprunt a, en effet, triplé en l’espace de 3 ans.

Share
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*