Mon bébé a des boutons, que faire ?

Il s’agit là d’un motif de consultation médicale très fréquent en pédiatrie et une question quotidienne au comptoir des pharmacies.

Comment agir devant une éruption cutanée chez son enfant ? Quand faut-il consulter ? Comment reconnaitre ces petits boutons ? Quelles en sont les origines possibles

Plusieurs points sont à aborder tout d’abord. Les éruptions cutanées sont plus fréquentes chez les tout-petits car leur immunité étant immature comme l’explique Constance pharmacienne de lasante.net, les premiers contacts avec les agents pathogènes (primo infections) sont parfois le siège de signes cutanés comme des boutons ou plaques.

Au-delà de cette considération, il faut toutefois se poser quelques questions qui suffisent parfois à trouver une origine bien différente d’une affection virale ou bactérienne aux petits boutons apparus. Y a-t-il eu un contact avec un agent irritant, une nouvelle lessive, un nouveau savon, gel lavant ou crème hydratante ? La chaleur peut aussi donner lieu à l’apparition des petits boutons sans gravité. Il convient alors d’appliquer un peu de talc et de bien sécher les plis cutanés, en particulier chez les bébés potelés !

Dans les autres cas de figure, le jeu de piste peut commencer.

Le plus important reste et demeure l’état général de votre enfant ou bébé. Présente-t-il de la fièvre, depuis combien de temps et à quelle température ? Les boutons sont apparus quand ? Quel est leur aspect ? Est-ce que votre bébé se gratte ? Où sont-ils situés ?

Prenons un premier cas très concret : un bébé de 2 mois présente des boutons au niveau des plis cutanés. Il semble être dérangé et gêné. Il est possible que ce bébé souffre de dermatite atopique. Il s’agit d’une affection cutanée qui peut être concomitante avec des intolérances alimentaires et phénomènes allergiques. L’utilisation de produits particulièrement doux pour la peau est recommandée comme des huiles de bain (dans une eau tiède et pas trop chaude).

Les petits boutons peuvent aussi être de l’urticaire (il s’agit souvent d’un bouton isolé). Ils ont alors un aspect blanc entouré de rouge. Ils apparaissent rapidement et peuvent disparaitre tout aussi vite. Ils sont souvent le signe d’une intolérance ou d’un phénomène allergique mais pas de panique, le plus souvent l’étiologie reste inconnue et vous ne trouverez pas la cause… hélas. La consommation de fraises peut par exemple donner ce genre de manifestations chez les enfants. La fraise est en effet un fruit particulièrement allergène. Le froid peut aussi provoquer ce genre de boutons sur les zones découvertes et notamment quand il y a du vent.

Il peut arriver aussi que les boutons soient d’origine infectieuse. Une atteinte virale ou bactérienne peut tout à fait se manifester par l’apparition de boutons sur le corps et parfois le visage. Encore une fois, leur localisation a son importance dans la détermination du diagnostic.

Quand on pense aux boutons chez un enfant, on pense évidemment et en tout premier lieu à la varicelle. C’est la maladie infantile la plus connue ! La varicelle est la primo infection (le premier contact) de l’enfant avec le virus VZV (virus de la varicelle et du zona). Ce premier contact, qui va créer l’immunité, se manifeste par plusieurs vagues de boutons à l’aspect particulier. Les boutons forment alors des vésicules, une bulle qui contient un liquide transparent. Le bouton va ensuite sécher et laisser une croûte.
L’incubation de la varicelle dure quelques jours, sans autre signe qu’une fièvre. Deux à cinq vagues de boutons vont alors suivre. La varicelle est particulièrement contagieuse (jusqu’à ce que les croûtes soient toutes formées) et particulièrement redoutée chez la femme enceinte si elle ne l’a jamais eue dans son enfance.

D’autres maladies infantiles se manifestent avec des éruptions cutanées comme c’est le cas de la scarlatine, la roséole, la maladie pieds-mains-bouche ou la rougeole (pour laquelle le vaccin fait chez le nourrisson garantie une protection).

La maladie pieds-mains-bouche est due à un virus. Les lésions apparaissent sur les pieds, les mains et la bouche.

La scarlatine se manifeste quant à elle par des boutons au niveau du tronc et principalement au niveau de la racine des jambes et des bras. La peau a un aspect de papier sablé et est granuleuse. Cet exanthème (coloration rouge de la peau) est suivi par un énanthème (coloration rouge au niveau des muqueuses) au niveau de la gorge et la langue, blanche au départ prend un teinte framboise après desquamation. La scarlatine est accompagnée d’une fièvre plus ou moins élevée. La scarlatine est provoquée par une bactérie.

Avec ou sans apparition de boutons, si votre enfant a de la fièvre, ne vous parait pas dans son état normal ou présente des troubles respiratoires ou digestifs, consultez votre médecin ou demandez conseils à votre pharmacien.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*